Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Sa virginité vue par lui

Sa virginité vue par lui: plutôt

Un garçon voulait écrire ses idées et ses opinions sur la virginité féminine et son expérience par les filles.

Sa virginité vue par lui

Nous recevons et publions une lettre de l’un de nos lecteurs qui traite de la question délicate de la virginité féminine du point de vue inhabituel d’un garçon:

Tout d’abord, je voudrais féliciter les conservateurs du site pour le sérieux et la grande délicatesse avec laquelle certaines questions délicates sont abordées. Il serait difficile de faire mieux, quel que soit le résultat. perspective purement féminine. Je suis un garçon de 20 ans qui a rencontré Girlpower presque avec désinvolture. Je ne nie pas avoir d'abord été incapable de résister à la tentation de jeter un coup d'œil, non sans un soupçon de malice, mais de me repentir complètement de ce qui avait été dit au début. J'ai été particulièrement frappé par le discours de Diana, décrivant la situation dans laquelle, hélas trop souvent, l'adolescente d'aujourd'hui est forcée par le sexualité prédatrice cela, latent ou pas, nous unit tous les garçons. Cependant, je suis convaincu de l'inégalité absolue entre les pulsions sexuelles masculines et les perpétration indisciplinée. C’est aussi humiliant pour moi que pour les malheureux et involontaires protagonistes de ces manifestations d'incivilité remarquez comment, parfois, un homme ne sait pas être maître de lui-même. Ce que je sens suivre mes excuses au nom de ceux-ci, parmi les hommes, serait incapable d'abuser d'une jeune personne semi-consciente, il s'agit d'un conseil, ou plutôt d'une opinion (vouloir éviter que les miens soient interprétés comme des mots suffisants). Je crois qu’aujourd’hui, vous voulez la mauvaise influence exercée par certains phénomènes médiatiques, soit à cause de l’aspect moins édifiant de la course imparable (et absolument positive, ne vous méprenez pas), au progrès trop sincère des jeunes femmes la nécessité de se débarrasser de ce Diane définit avec un terme incomparablement approprié la manière dont "un poids" est mal perçu. Aux yeux d'une personne mature la perte de la virginité cela ne peut pas être une mesure de l'émancipation d'une femme, si tant est que ce soit vrai, dans la mesure où on y voit le moyen de gagner la considération de l'autre sexe (faux!), c'est une indication de son assujettissement psychologique inconditionnel à une idée plutôt torride et triste du sexualité, typique de l'univers masculin. L’émancipation, du latin "emancipare", c’est-à-dire se libérer de la patria potestas, indique par sa définition même l’acte de libération du pouvoir il nous domine et nous oppresse, d'un état d'infériorité et de crainte, la conquête de sa propre autonomie et le respect de la communauté. Mais comment exiger le respect de quelqu'un à la volonté duquel, même s'il n'est pas tout à fait consciemment, est soumis sans réserve au pur désir d'obtenir les attentions ??? Comment s'attendre à ce que autosottomissione peut suivre une moisson d'amour et de considération du côté masculin ??? Le seul moyen de gagner le respect des autres est d’avoir estime de soi et considération, également de son propre corps: alors seulement seront jetées les bases d’une relation d’amour réciproque, capable de nous gratifier non seulement du point de vue sexuel. La validité de mon discours devient caduque lorsque nos aspirations se limitent àépanouissement sexuel (Un autre choix qui est absolument légitime du côté féminin ainsi que du côté masculin s’il est mis en œuvre avec un plein consentement mutuel), mais il me semblait comprendre, reflétant également les expériences d’amis et de connaissances, que le problème en question était souvent le besoin de se sentir aimé. La virginité en soi, telle qu’elle peut être comprise égoïstement par le mâle comme un symbole ancien de la pureté de la personne aimée et un signe de l’exclusivité absolue de sa relation, ne constitue pas une valeur, mais plutôt une indication des aspirations qu’une fille a envers de l'autre sexe, de ce que l'on attend d'une relation. Valoriser sa virginité, c'est croire en estime mutuelle et dans l'amour métaphysique en tant que piliers d'une relation. Pour cette raison, j'estime que le choix de rester (peut-être longtemps si nécessaire) n'a pas de sens, d'utiliser un argot, "perdant", mais représente plutôt une source d'intérêt et une garantie de sérieux pour ceux-là, et je vous assure qu'il existe aussi s’ils ne l’avouent jamais (ce n’est pas un hasard si j’utilise un pseudonyme:-P), ils veulent à leur tour centrer leur relation sur l’authenticité des sentiments plutôt que sursexualité sèche. Par cela je n’ai pas l’intention de proclamer un masochiste et anachronique propagande monastique, je dis seulement que si c’est vraiment l’amour que l’on recherche, alors ce serait un choix plus sage et plus fructueux de mettre en valeur ses qualités personnelles plutôt que de produire une performance prématurée. Donner la priorité au sexe chronologiquement aux tests d’amour mutuel n’est pas une façon de s'entraîner pour construire une relation solide: il faut inverser l’ordre!

Je vois le sexe comme le moyen de démontrer physiquement notre amour et notre gratitude à la personne qui nous aime et qui nous fait sentir spéciale, de donner corps aux sentiments qui nous captivent, pas en tant qu’essence de l’amour, ni en tant que moyen de l’atteindre ou de l’induire chez ceux qui ne nous considèrent pas.

J'espère que mon article servira de point de départ à une réflexion pour ceux qui souhaitent s'épargner de douloureuses déceptions.
En tout cas, je tiens à préciser que, dans le présent, je me suis limité à exprimer mes réflexions sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur, sans pour autant juger indirectement ceux qui pensent différemment de moi et sans avant tout proposer une philosophie de la vie ou même une méthode sûre pour atteindre le bonheur: de réponses ou de vérités absolues que je n’ai jamais eu et que je n’aurai jamais.

Lexx85

Qu'en pensez vous?

Vidéo: reportage sur hymen


Menu