Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Paris Fashion Week PE 2019: tous les plus beaux défilés - #2

Motif de leit de la collection Galliano PE 2016: portable, lignes simples mais avec cette vision et cette capacité vestimentaire que seul l'enfant terrible de la mode peut rendre si immédiate et naturelle, même si ce n'est pas du tout. Moderne, polyvalente, contemporaine, la collection Galliano PE 2016 est celle que chaque femme aimerait avoir dans sa garde-robe.

Le défilé Alexander McQueen

Une des marques de mode emblématiques britannique, dont le directeur créatif, Sarah Burton, est également l'un des designers préférés de la duchesse de Cambridge Kate Middleton. Comme toute marque anglaise, elle n'abandonne pas le noir et sur les podiums, il n'y a jamais de rebondissements!

Pour le PE 2016 Sarah Burton nous propose une collection qui suit la tendance de la lingerie comme vêtement daywearmais il le fait en mettant en scène tout le drame et la théâtralité qui a toujours caractérisé la Maison McQueen et surtout, inspirés par la dentelle et la dentelle de l’époque victorienne. Cette fois, cependant, il n'y a pas de masques, excès ou autres accessoires pour donner de la force à la collection, Sarah Burton montre, après cinq ans, qu’il a trouvé sa façon personnelle et unique de comprendre le monde de McQueen, qui n’a plus besoin de démontrer ni de convaincre.

Lundi 5 octobre 2015

Le défilé Stella McCartney

la fille de sir paul est actuellement l'un des créateurs de mode britanniques les plus populaires. Son engagement pour une mode à la fois éthique et large, et ses collections ne manquent jamais de prêter attention à l'environnement.

Légèreté, féminité et capacité à oser et être soi-même, sans crainte. La collection SS 2016 de Stella McCartney marque un nouveau chapitre de son esthétique qui chuchote et ne crie pas la petite révolution en cours, à travers des détails dans le plissé, les volants, les volumes aériens, les contrastes et les coutures. Il emprunte des vêtements et des chaussures japonais traditionnels et les transforme en tricots portables et modernes, tandis que les chaussures sabots, typiques de la tradition, deviennent des chaussures à semelles compensées.

Une mention pour les accessoires: les sacs vérifier en contraste avec les couleurs des robes à porter comme des sacs roulés sur le poignet et les lunettes dans le style des années 70.

Giambattista Valli

La créatrice, désormais à l'aise sur les podiums parisiens, nous a habitués à ce genre de vêtement. Ses collections sont un concentré d’élégance et sont féminines comme peu d’autres: la défilé est un vrai spectacle.

Pour le PE 2016, Giambattista Valli nous offre une collection extrêmement féminine, avec beaucoup de robes et de jupes chemise, déclinée en modèles trapézoïdaux avec un net attrait de millésime et de bon ton, à la fois dans les imprimés et dans les détails, des cols arrondis aux tissus. Cependant, il offre toute la fraîcheur qui fait partie de la Maison avec des accessoires, tels que des chaussures en cuir verni nouées par des mini-lanières qui s'arrêtent à la cheville ou montent jusqu'au mollet.

Le défilé Hermès

Plus célèbre pour les accessoires que pour les vêtements, cette marque est l’un des plus emblématique de la mode française, en particulier pour les sacs it it qui au fil des ans sont devenus de véritables objets de culte pour toutes les fashionistas!

Le luxe sans fioritures ni logos, sans cris, uniquement la confection, les matières, le cuir et les détails d'une précision presque inaccessible. Pourtant, même Hermès transforme sa mode en élégance sportive, en style chic-décontracté, en baskets sous la robe de soirée ou le costume en cuir. Les lignes deviennent douces, les robes en trapèze, les longues chemises et les pantalons au-delà du tissu restent doux sur les hanches.

Encore une autre preuve que les règles de la mode ont changé, que le désir de rendre la femme contemporaine séduisante mais non victime des modes ni des contraintes imposées par la société pour se sentir à la mode est le nouveau phare qui éclaire davantage les stylistes des maisons de couture. important, peut-être inspiré par ce changement, par les designers émergents.

Le défilé Sonia Rykiel

Les robes enveloppantes, les pulls et les châles font partie des modèles classiques proposés par le designer parisien. C'est une mode chaleureuse et sensuelle, qu'il ne faut pas trop découvrir pour séduire. Le gris, le beige, le noir et le bleu foncé ont toujours été les principaux arguments de vente de sa palette.

La touche de tricot qui a fait la renommée de Sonia Rykiel ne peut pas manquer dans ses collections. Pour PE, les pulls percés rouges et bleus avec broderie au coeur sont une de ces pièces que nous aimerions tout de suite porter dans la garde-robe, à emporter avec nous pendant L'été prochain et porter le costume pendant que nous regardons le coucher du soleil.

Mais il n’ya pas que cette belle et profondément féminine, attrayante et vestimentaire dans la collection Rykiel: les costumes style safari avec des shorts bleus, les robes longues en jersey qui enveloppent la silhouette comme une étreinte, le motif à l’hirondelle le camouflage et les accessoires tels que les broches et les ceintures argentées font toute la différence. Féminité, mesure, capacité à expérimenter les tendances et les périodes historiques sans déformer le style, sans rompre avec le passé ni se déstructurer de manière évidente Ici, le retour à la simplicité, à la base, au confort que demande la femme contemporaine est là, sans trop de théâtralité.

Le défilé Yves Saint Laurent

Une autre marque qui n'a pas besoin d'introduction et qui, après le décès de son fondateur, Yves Saint Laurent, a subi une rénovation majeure. Certains n'ont pas apprécié la disparition d'Yves du nom de la maison, mais peut-être que le changement vient aussi de ces petits gestes symboliques.

La révolution Hedi Slimane pour Yves Saint Laurent se poursuit et après le retrait de ce nom, marquer un nouveau chapitre de l’histoire de la maison de couture, qui, fidèle à son passé, veut emprunter un chemin qui écrit aussi la mode future, le créateur déconstruit et reconstruit avec de nouvelles références un nouveau look qui parle à la femme contemporaine.

Si le leitmotiv des nouvelles collections mises en scène lors des fashion weeks de Milan, New York, Londres était de mélanger vêtements super-fémininsavec d'autres hommes, utiliser la lingerie comme tenue de jour et donner un signe d'imperfection à ce qui était autrefois considéré comme l'unique moyen d'être hyper féminin, avec les défilés de mode parisiens, l'accent est mis davantage sur cet aspect: la femme contemporaine tombe souvent des talons, mais ne renonce pas à la sensualité.

Les femmes Saint Laurent portent des robes courtes à paillettes et des bottes de pluie, des diadèmes dans les cheveux, strictement sans rides et sans maquillage sur le visage. Longues robes en soie avec des chandails pour hommes, vestes en cuir usées et rien de trop parfait, du moins en apparence.

Mardi 6 octobre 2015

Le défilé Chanel

Le Kaiser ne déçoit jamais et, bien que le meilleur le donne pour les collections Haute Couture, aussi pour le ligne de prêt-à-porter certaines surprises ne manquent jamais! On ne peut pas s'attendre à quelque chose comme le casino, mais avec Chanel, on ne peut jamais dire...

Nouveau spectacle pharaonique pour Chanel de Karl Lagerfeld qui apporte au Grand Palais l'environnement aéroportuaire avec enregistrement, embarquement, portes, voix de mégaphones annonçant des destinations et des départs. C'est encore un autre coupe de théâtre du Kaiser qui se vautre maintenant dans le magnum de ce qui crée l’identification, et surtout le partage, sur les médias sociaux est clair. En fait, il est impossible de ne pas comprendre, ou du moins de remarquer, à quel point Chanel s'est davantage concentré sur le contexte que sur le texte de ses collections. Et pourtant, cette interprétation, voire cette façon de communiquer malgré la banalité du médium et de l'attention capturée même dans les milieux les plus distraits et les moins habitués au monde de la mode, fonctionnent. Les chiffres le disent, ce que Chanel continue de représenter dans la mode Olympus et dans l'imaginaire collectif d'autres qui ont parfois perdu la tête pour le monde Kitch autre onirique, de Chanel par Karl Lagerfeld.

Le défilé Valentino

Valentino revient sur le podium en France, où il est chez lui, après la brève période romaine. Son collections ils sont toujours super romantiques, ornés de belles broderies et de tulle, un tissu capable de séduire comme peu d’autres.

La collection SS 2016 portée à la scène par Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli elle est submergée par les applaudissements, qui grandissent au fur et à mesure que les mannequins marchent dans l'ovale illuminé et qu'ils arrivent, les deux esprits créateurs de cette énième merveille.

Il est impossible de rester indifférent à la maîtrise et à l'élégance avec lesquelles la maison décrit la féminité depuis des années. Pour cette saison, l’inspiration vient de Mamma Africa et de ses terres magnifiques et sauvages, ses traditions, ses matériaux, son folk.Les créateurs donnent souvent ça et là des traits ethniques à leurs vêtements ou accessoires, mais peut-être jamais car dans ce cas, le souffle général de la série n’est pas une simple "contamination", c’est un hommage. Les robes sont prêtes à fouler les plus célèbres tapis rouges, donnant du style africain que glamoureux que les deux designers ont pu extraire et reproduire des matières nobles et brutes de leurs inspirations. Pour ajouter une touche supplémentaire, utilisez également les accessoires Alessandro Gaggio.

Corsages en cuir sur des robes en mousseline de soie, accessoires en cuir, coiffures avec des queues de dreadlocks, les sandales entrelacées: un poème qui nous a donné pour un instant toute la chaleur et la beauté d'un coucher de soleil africain, parmi les tribus sauvages, mais riche en coutumes et histoires à raconter.

Mercredi 7 octobre 2015

Louis Vuitton

Une autre marque de la tradition française qui renait sous la direction de Nicolas Ghesquiere, anciennement de Balenciaga. la les sacs sont toujours un point fort, du coffre aux sacs à main, mais il y a toujours beaucoup à découvrir dans les collections de la Maison.

Le protagoniste est cuir dans la collection SS 2016, avec le monogramme qui devient un motif également dans la version damier. Ce logo-mania que nous avons vu en tant que protagoniste dans certaines collections, arrive également dans la célèbre Maison. Point fort, ça touche grunge cela a caractérisé le style de nombreuses autres collections mises en scène à Paris de nos jours, mais pas seulement, le désir de déconstruire et de reconstruire des tendances contaminantes qui ne peuvent plus être définies en passant: l'union masculin-féminin, aussi appelée de garçon c'est l'un des leitmotifs de toutes les collections, même celles qui ont toujours été reconnues comme hyper féminines et romantiques.

Les pieds fermement sur le sol, descendent des talons pour se relever plate-forme décidément moins séduisant, mais plus pratique et confortable. Les contaminations ethniques, même dans ce cas, sont là, mais contrairement au défilé de mode Valentino il devient ici une manière de souligner le concept de "sauvage", d’imprécision qui veut et doit devenir une partie intégrante du nouveau concept de perfection stylistique auquel les concepteurs aspirent. Ce n'est plus le moment pour les princesses, mais pour les guerriers.

Miu Miu

la rêve interdit de chaque fille pour de bon: des couleurs splendides, des modèles féminins insouciants, des accessoires absolument parfaits. Une ligne toujours pétillante qui se renouvelle à partir de la collection de la collection.

Pour clore la fashion week parisienne et boucler le cercle des discours ouverts et fermés, ou laissés en suspens par les collections que chaque créateur a apportées sur le podium, arrive Miuccia Prada avec ses princesses rebelles qui foulent le podium de Miu Miu.

L'irrationnel est au centre de la réflexion du designer: dans un monde de plus en plus conservateur et au centre d'un progrès technologique qui, souvent, n'aide à rien et qui ne devient qu'un énorme conteneur, sa collection se tient au moment de la dissolution. Le romantisme des rouches, de l’organza, des manchons de ballon ainsi que de la coroncine se heurte à une humeur sombre à partir de maquillage gothique, passer àcoiffure désordonné, jusqu'aux coutures et coupes des vêtements. Presque comme des épouses de cadavres, chez Tim Burton, les princesses gothiques Miu Miu arrivent à nous faire réfléchir, le style critique et la capacité de remplir un texte et pas seulement le contexte des collections sont ce qui a toujours fait de Miuccia Prada l’un des designers les plus influents dans le panorama mondial. Ce ne sont pas des stratégies marketing, ni le souffle de l'époque où nous vivons, ce sont des réflexions faites pour convenir.

Vidéo: Karl Lagerfeld: le best of de ses défilés Chanel depuis 2012


Menu