Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Paris Fashion Week PE 2019: tous les plus beaux défilés

Paris Fashion Week Septembre 2015 | Dix jours, du 29 septembre au 7 octobre 2015, pour découvrir les plus belles collections Printemps Eté 2016 de la fashion week parisienne

Défilés Paris Fashion Week PE 2016

la Mode française elle a toujours un charme irrésistible et la Fashion Week de Paris est sans aucun doute l’un des rendez-vous les plus attendus par les amateurs de mode. Aussi cette année de Du 29 septembre au 7 octobre à Paris La Fashion Week a lieu et accueille tous les stylistes de France (et pas seulement). la Collections Printemps Eté 2016 ils descendent sur le podium et nous séduisent avec défilés plein de surprises, mais aussi de beaux vêtements et accessoires: parce que Paris c'est Paris! Voyons ensemble quels sont les défilés de mode de septembre à octobre 2015 qu'il ne faut pas perdre.

Mardi 29 septembre 2015

Le défilé Anthony Vaccarello

Vaccarello est maintenant un styliste très apprécié, sa consécration l’ayant certainement été depuis sa nomination en tant que directeur de la création de la collection Versus Versace et il peut actuellement se vanter d’un vaste groupe d’admirateurs parmi les personnalités. Ce n’est pas un hasard si l’un des chouchous des stylistes les plus élégants Charlotte Gainsbourg, qui sur le tapis rouge de Cannes a montré ses propres vêtements créés par la créatrice d'origine italienne.

Edie Campbell ouvre le défilé parisien de la collection SS 2016. Les influences de Medusa, de son travail chez Versus, se glissent dans les coupes inguinales des fentes des jupes jusqu'aux genoux, des mini-robes en cuir et des longues robes à une épaule. un prêt-à-porter déclinée dans un style fluide, moderne, audacieux et métropolitain, avec une palette qui rehausse le blanc et le noir avec une touche dorée qui nous ramène au style Medusa. Les jeans aussi jettent un coup d’œil, éliminés une nouvelle fois par le monde vêtements décontractés et élu un must-have luxe, si décoré avec des plaques de métaux précieux. La chemise blanche, autre élément essentiel, crée dans sa coupe masculine le contraste parfait pour mettre en valeur les géométries et les coupes hyper-féminines et sensuelles des vêtements. Sandales nues, haute ou plat avec des tongs, ils laissent le pied découvert montrant toute leur sensualité, grâce à la bande transversale qui enveloppe le cou de pied de façon sinueuse.

Mercredi 30 septembre 2015

Défilé Courreges

C'est l'une des maisons de mode historiques de la mode française et a toujours été synonyme d'innovation. Celle de Courrèges est une mode tournée vers l'avenir, qui expérimente, utilise des textures n'appartenant pas nécessairement au monde du vêtement. C'est le nouveau qui avance!

Dans la collection SS 2016, Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer nous ramènent à l'âge d'or du Années 60-70, ceux du Swinging London Pour ce faire, il utilise des robes et des jupes trapézoïdales très courtes et des matières texturées modernes, telles que des imprimés en nappa, en daim ou vintage. La ligne est basique et les articles cultes sont soulignés par des combinaisons douces et faciles à porter, avec une grande utilisation de corps et maillots étendue en popeline et Jersey couleur crème. La palette de couleurs est saturée et joue sur patchwork pour les chemises à boutonnière et col pointu, du vert au rouge, en passant par le jaune comme dans un travail de Mondrian.

Le défilé de Maison Margiela

Fondée par le designer belge Martin Margiela, cette maison de couture est l'expression d'un luxe raffiné qui n'a pas peur d'oser. Le directeur créatif est John Galliano depuis janvier 2015 et depuis, le nom original de Maison Martin Margiela a disparu, un peu comme si cela s'était déjà passé avec Yves Saint Laurent.

Sur le podium parisien pour présenter la collection SS 2016, Galliano pour Martin Margiela amène des femmes de différentes époques sur la scène, des années 50 aux années 80 aux Geishas folkloriques suggestives, réinterprétant chaque regard avec l'originalité qui a toujours caractérisé la Maison.

L’accent est mis sur les tissus: néoprène, soie, mousseline de soie, applications de bijoux, mais aussi sur des couleurs avec des tissus dégradés ou avec des couleurs fortes et poussiéreuses.

Les coiffures, les accessoires, les volumes et les vêtements de chaque âge sont traités avec une richesse de détails, les plaçant dans la scène contemporaine avec le choix de nouvelles coupes et matières pour les manteaux bon ton, le pantalon brillant, ajoutant une touche supplémentaire à la fin du spectacle, avec un travail considérable de réinterprétation du kimono qui devient presque un vêtement décontracté, mais de très haute couture. Mention spéciale pour les accessoires: des sacs à dos noués à la taille avec des ficelles de type kimono, aux chaussures à talon oblong, à porter strictement avec des bas résille ci-dessus.

Le défilé Dries Van Noten

Nous restons en Belgique avec le designer Dries Van Noten. Van Noten a toujours choisi un style plutôt excentrique, ce qui était autrefois la tendance minimal pour agir en tant que maître, il a également été pénalisé. Ses vêtements sont très conceptuels et ses spectacles sont un véritable spectacle.

Plus que pour la beauté, la collection SS 2016 met en valeur l'inventivité et la capacité du designer belge à oser avec les couleurs, les motifs et à étudier les classiques, en les proposant avec une nouvelle sensualité, mais toujours avec un gage d'élégance. la mix & match protagoniste de costumes de style rétro avec des fleurs peintes ou imitées en brocart sur des tissus sophistiqués: la soie, surtout shantoung et organzino. Pour les maxi-chaussures compensées aux couleurs vives qui reproduisent les empreintes des robes avec un jeu de contrastes, alors que les coiffures sont des récoltes modernes des années 50, également mises en valeur par les lunettes pour chats typiques de ces années.

L'accent est mis sur les pulls à col roulé en cuir avec des imprimés qui ressemblent à des tatouages, à porter sous des soutiens-gorges ou à apercevoir sous des manteaux à manches trois-quarts, par exemple.

Le défilé Rochas

La marque est née en 1925 et depuis lors, elle s’est imposée comme l’une des marques les plus féminines et les plus élégantes de la scène française. Son succès n'a pratiquement jamais connu de récession, également grâce aux compétences de son directeur créatif, Alessandro Dell'Acqua du N° 21.

De grands noeuds décorent les robes et les costumes à rayures avec des jeux qui se chevauchent et des symétries pour la collection Rochas de Alessandro Dell'Acqua. Imprimés exotiques sur des costumes ou des palettes de soie allant de la sarcelle à la pêche, avec un look ocre total et l'inévitable touche de noir et blanc dans les looks du soir. Ne manquez pas le brocart qui donne une touche rétro et baroque à la collection qui joue sur la légèreté dans la plupart des pièces.

Le défilé Guy Laroche

Une vision de l'élégance profondément urbaine et contemporaine, déclinée dans ce style aux influences masculines, tellement en vogue ces dernières années, mais qui devient extrêmement féminine grâce à l'utilisation judicieuse des décolletés, des fentes et d'autres détails appartenant à la garde-robe féminine, réaménageant l'ADN marque homme-femme.

La collection pense Ă  la femme contemporaine et Ă  une armoire pratique qui s'adapte Ă  une routine intense qui contamine Ă©galement les accessoires: un sac Ă  enrouler autour du poignet, une boucle Mouton Collet et des chaussures plates.

Le spectacle d'Alexis Mabille

Mabille est maintenant à la maison même dans les défilés de mode de Haute couture, mais c’est avec le prêt-à-porter qu’il s’est fait connaître en créant une collection unisexe qui a impressionné tout le monde. Aussi élégantes que tous les Français, ses collections attirent tous les regards!

Pour le PE 2016, l'inspiration va des vêtements et des détails de style empruntés au jetset des années 70 en vacances dans les endroits les plus exclusifs: combinaisons, pantalons avec ceinture à la taille, jupes évasées et chemises sur mesure, jusqu'aux contaminations les plus contemporaines, dans les imprimés ironiques avec des tranches de melon d'eau, jusqu'aux accessoires qui mêlent praticité et glamour dans les mini sacs à dos à attacher à la ceinture, ou aux colliers triples minces avec pendentifs et coraux.

Le spectacle du Vionnet

La maison de couture a été fondée en 1912 sous l’égide de l’une des plus grandes créatrices de France, Madelaine Vionnet, peut-être moins célèbre que la bien-aimée Coco Chanel, mais absolument formidable. Après diverses difficultés et sa fermeture, la marque Vionnet a réussi à renaître de ses cendres comme le phénix et est actuellement l'une des marques les plus appréciées.

Goga Ashkenazi recherché dans l'équipe de création de Vionnet, Hussein Chalayan qui a déjà réalisé deux collections demi-couture pour la marque et le résultat reflète tout ce qui devrait arriver sur le podium par une maison de couture qui a fait l'histoire de la mode comme Vionnet. La coupe en biais, qui est diagonalement à 45° par rapport à la direction de la trame et de la chaîne, est le leitmotiv de la collection qui voit défiler des robes aux tissus impalpables dans une palette de couleurs nude, où des tissus légers rendent la silhouette angélique, cassée de la combinaison avec des accessoires de sport tels que des chaussures avec une tige similaire à celle des baskets, mais aussi des sandales de style gladiateur avec une tige en bois. Mention particulière pour les accessoires, en particulier leearcuff.

Jeudi 1 octobre 2015

Le défilé Chloé

Élégance, féminité et une touche de coquetterie font de Chloé l’un des noms les plus appréciés de la mode française, même des plus jeunes. Je suis vraiment je merveilleux accessoires en cuir, des sacs aux bottes, l’un des points forts qui a déterminé le succès de cette maison qui, aujourd’hui, est au sommet de la vague.

Pour 2016, elle met l'accent sur l'aspect pratique des vêtements décontractés, faisant de la combinaison un article de luxe avec des tissus doux et une coupe ajustée. La marque qui a fait sien l'élégance mesurée et la simplicité noyau, il choisit d'oser avec des vêtements simples et montre à Edie Campbell l'un des modèles les plus recherchés du moment, avec un costume des années 70, dans la série où même un vêtement de sport peut être très chic.

Le défilé Manish Arora

Il est considéré comme le John Galliano des Indes pour son incroyable palette de couleurs et la contamination de cultures et de styles différents capables d’apporter à chaque défilé une collection. Après la campagne de guérilla marketing avec des affiches collées sur les murs des villes parisiennes avant le spectacle, enfin, la nouvelle collection SS 2016 a été révélée: des motifs psychédéliques inspirés du monde Jerry Hall et Bianca Jagger à l'époque de la célèbre Studio 54, mélangé cependant à "l'indianité" qui caractérise les collections Manish Arora.

Le spectacle de Paco Rabanne

Qui ne connaît pas les excès de mode de Paco Rabanne? Beaucoup de tissus et de décorations, des couleurs vives et des motifs excessifs touchant presque le kitch... mais toujours avec la bonne quantité d'élégance!

Julien Dossena a réussi à reprendre avec son style futuriste et science-fiction, l'attitude qui a toujours caractérisé la marque Paco Rabanne et fait l'histoire.

Dans sa collection SS 2016, il apporte à la passerelle des articles de base deactivewear et les transforme en les déconstruisant ou en les créant avec des tissus précieux tels que le lurex et la soie. Une collection qui semble faire écho à l'ambiance décontractée du style de la rue, mais qui en même temps capture les facettes du style à venir.

Impossible de ne pas saisir les influences précédentes du designer et l’empreinte de ses œuvres de Balenciaga et Martin Margiela.

Le défilé Balmain

Un autre morceau de l'histoire de la mode française, Balmain. Cette maison, ainsi que son fondateur, est connu pour design innovant et le dévouement total utilisé pour rendre parfaits les détails les plus insignifiants. Ses modèles, structurés comme des architectures élaborées, ont sans aucun doute fait l’histoire.

Maglina, lurex, soie, daim, plexiglas, de nombreux éléments et tissus ont fait la vedette Balmain PE 2016 un événement unique et réussi. La collection a en effet été approuvée par le public féminin mais également masculin, précisément pour sa capacité à savoir séduire avec des décolletés, des symétries, des adhérences, des volumes sophistiqués.

Olivier Rousteing apporte les super sommets sur le podium: Kendall Jenner, Gigi Hadid, Isabeli Fontana, pour n'en nommer que quelques-uns, les deux premiers protagonistes Ă©galement de la Campagne Balmain pour H & Mavec Jourdan Dunn, Hao Yun Xiang et Dudley O'Shaughnessy.

Balmain a créé un style unique, opulent et direct, sensuel et énergique à la fois, et ne rate jamais une occasion de souligner cette attitude remarquable. Filets, ruches, cuir, incrustations et tricots, tous développés sur la silhouette du sablier pour améliorer le corps féminin au maximum.

Le défilé Lanvin

Lanvin est tout ce que nous pouvons imaginer de la mode française: Lanvin est élégance, luxe, Lanvin c'est la magie d'une robe capable de faire rêver n'importe quelle femme. Chaque spectacle est un spectacle et est attendu avec beaucoup d'enthousiasme.

Alber Elbaz il commence à partir de la base de la chemise de pantalon rigoureusement en noir et blanc, avec une coupe super sartorial, pour ajouter lentement de la couleur à la collection SS 2016. Une multitude de gravures et caractères sur des robes à une épaule ou avec rouches, dans des couleurs vives. Le style varie des robes Bonton en satin et dentelle aux longues robes des années 70. Une collection où chaque robe ressemble à une oeuvre à part et montre tous les savoir faire du designer.

Vendredi 2 octobre 2015

Le défilé Rick Owens

Après avoir amené des organes génitaux masculins découverts sur le podium, Rick Owens continue de provoquer et apporte son ensemble d'équilibre sur le podium à Paris, pourrait-on dire. En fait, les modèles sont collés à une sorte de cross band, d’autres modèles, dans des positions vraiment extravagantes. Génie et témérité, celle qui a toujours caractérisé le designer américain adoré par Wintour et qui s’inspire de ses œuvres pour des installations et des œuvres telles que celles de Rei Kawakubo, Issey Miyake et Yohji Yamamoto.

Au-delà des apparences, Owens a déclaré que sa collection PE 2016 était un hymne à la féminité, à la sensibilité et à l'humanité.

Défilé A. F. Vandevorst

Un Vandevorst e Filip Arickx elles ont compris l'importance d'une entrée en scène spectaculaire et l'ont soulignée en invitant les motardes à porter un casque intégral pour se cacher le visage sur le podium. Les vêtements reprennent les éléments clés du style motard, réinterprétés avec des accessoires, des tissus et des coupes à la fois modernes et féminins. La palette devient noire avec une touche d'argent.

Le défilé Loewe

J.W.AndersonLa designer anglaise à la tête de Loewe a été inspirée par les années 80 et fascinée par les nouveaux tissus non tissés introduits et utilisés dans le secteur de l'habillement, en particulier dans des matériaux inhabituels, tels que le plastique et le métal., leur propose de nouvelles silhouettes et dessins.

Le protagoniste de la collection PE est également le logo imprimé en noir sur blanc, souvent proposé en look total ou en pièces clés. Le logo-mania, une autre des tendances de ces années, devient une sorte de motif qui donne un nouveau grain et une modernité à la marque espagnole, très forte aussi dans le secteur des accessoires, y compris ici le protagoniste du plexiglas.

Le spectacle d'Issey Miyake

Cette marque japonaise est synonyme de recherche et de lignes épurées et essentielles. Ses collections sont de véritables bouffées d’air frais, car elles contiennent tout esprit de l'est et sa magie.

Sur les notes de Ei Wada + Matatsugu Hattori et de leur version rock metal du Bolero de Ravel, la collection 2016 Issey Miyake, réalisée par Miyamae, l'héritier du maître japonais, est montrée.

Après le traitement 3D Steam Stretch qui a permis d’obtenir des rideaux naturels en étirant les tissus à très haute température, Miyamae réalise de nouvelles œuvres d’art rendant les tissus levés avec la technique de étirement cuit, ou la boucle naturelle obtenue en mettant les tissus au four.

Le défilé Christian Dior

Y a-t-il vraiment quelque chose à dire sur Dior qui n'a pas été dit? Une maison unique, qui jusqu’à présent a toujours été capable de proposer quelque chose de nouveau peut-être loucher au rétro. Un exemple? Les bottes en vinyle très adhérentes qui ont vraiment rendu tout le monde fou!

Dans un cadre que Raf Simons appelle "le paysage fluide et doux du futur", Raf Simons présente la collection PE 2016 sur le devant de la scène première rangée qui voit Rihanna se démarquer parmi tous, dans un délicieux manteau rose en forme d’œuf dessiné par la créatrice, bien sur.

Une collection qui montre la pureté, simplifiée au maximum sur le besoin d’exprimer l’idée même de féminité, de fragilité et de sensibilité, sans sacrifier la force et l’effet. Une apparente simplicité qui se cache derrière une collection techniquement très complexe mêlant sous-vêtements victoriens, robes à coupe biaisée, vestes de bar et tricots.

Contrairement aux autres stylistes, cependant, il ne déconstruit pas, mais s’adapte avec élégance. Il ne faut pas crier mais comprendre avec raisonnement et bon goût.

Le défilé Isabel Marant

Elle est l’une des créatrices qui renouvelle la scène de la mode française, Marant a pu créer une marque de grand succès cela peut maintenant légitimement défiler avec les mythes de la mode des Alpes.

Le créateur est devenu célèbre au fil des ans pour pouvoir imprégner chaque collection de ce "je ne sais quoi" français, un équilibre parfait entre un style décontracté et cette profonde connaissance de la mode, typique de ceux qui parviennent à dicter les tendances. Et en fait, ces dernières années, elle a réussi à faire passer sur les podiums le slogan "Je ne sais pas ça", ce qui a séduit les fashionistas du monde entier et a copié certains de ses accessoires et vêtements cultes.

Le tricot reste l’un de ses points forts et la capacité de mélanger la douceur des vêtements travaillés avec du fil, du cuir, des accessoires de corde et des détails ethniques tels que les imprimés aztèques, ont rendu son style unique et reconnaissable. Pour le PE 2016, les attentes sont légèrement inférieures, selon le FT, en justifiant une collection qui n'ajoute rien à ce qui a déjà été, mais qui réinterprète et le fait simplement en réévaluant les vêtements et accessoires déjà vus et en y ajoutant des touches. de jaune et de paillettes.

Le défilé Balenciaga

Tissus riches et lignes abondantes, les spectacles de Balenciaga n'ont pas peur de céder au charme de l'abondance. La maison de couture est certainement à un tournant. Après son défilé printemps-été 2016, son directeur de la création, Alexander Wang, va laisser la direction: que va-t-il se passer?

La dernière collection de Alexander Wang pour Balenciaga, c’est un hymne au blanc, à la légèreté et à l’intimité révélée de la silhouette féminine. La créatrice propose une collection qui semble être empruntée directement à la lingerie et aux vêtements relégués à boudoir: jupons de soie, pantoufles de dentelle, soutiens-gorge qui ne font qu'un avec les vêtements. La collection n'a pas de rebondissements, pas d'ajouts de couleur, si ce n'est la finale sur le podium avec le défilé de quelques amis célèbres du designer: Bella Heathcote, Riley Keogh, Zoë Kravitz.

Le spectacle de Yohji Yamamoto

Un autre Japonais adopté par la France. Yamamoto aime les tons sombres et les lignes pures de sa tradition, ses vêtements sont souvent complexes mais très élégants, il n’ya jamais peur de proposer quelque chose de nouveau.

Défini par la presse comme le maître de la mode post-atomique, il ne nie pas ses origines et propose dans la collection SS 2016 une femme au style sombre, à l'âme gothique et qui le fait avec de longues robes-pantalons noires qui laissent des peaux découvertes, maintenant épaule maintenant une partie de la poitrine et qui invoquent cette féminité qui est sagement reconstruite avec le chevauchement de tissu bien ton sur ton. No twist, une collection linéaire et compréhensible jusqu'au bout, où chaque robe est reliée à l'autre dans le fil narratif du créateur japonais.

Samedi 3 octobre 2015

Le défilé Elie Saab

Toute femme ayant rêvé d'être une princesse adorera les vêtements d'Elie Saab. Somptueux, transparent, décoré, brodé: ce sont les robes classiques de tapis rouge, capables de nous laisser absolument à bout de souffle!

Pour le PE 2016 Elie Saab s'inspire de l'harmonie des fleurs et des couleurs qui caractérise cette saison et, comme toujours, dans des robes hyper-féminines qui exploitent au mieux la silhouette et la rendent sensuelle, harmonieuse et moderne. Le scintillement de urbanstyle arrive dans des vêtements assortis, à des robes du soir à côté du tapis rouge, des chaussures plates, des sandales, presque des pantoufles qui soulignent clairement le besoin de parler et de s'habiller, les femmes de plus en plus terre-à-terre et moins vamp, même aux occasions qui le nécessiteraient. Elie Saab présente également le dernier ajout aux sacs de la Maison: le 31.

Le défilé Mugler

David Koma garde la barre solide chez Mugler en organisant une collection SS 2016 qui montre toutes les tendances de la saison: cuir, lingerie, style enfantin, découpe. Il le fait avec un glamour quotidien qui n'abandonne pas le côté plus audacieux de la féminité, qui a toujours été un symbole du style de Thierry Mugler, mais le décrit avec des tissus légers et impalpables comme le fissures, le Cady et le Jersey.

Le défilé Vivienne Westwood

La reine de la mode anglaise, la muse e l'interprète punk: le salon Westwood est toujours un événement, pour la folie que la créatrice met dans ses collections, mais aussi pour l’originalité des modèles, toujours beaux.

L 'enfant terrible de mode, il ne se refuse pas, et il n'apporte même pas sur le podium la collection de PE la plus extravagante peut-être la plus extravagante. La designer ne renonce pas au toucher punk qui a toujours été le fil conducteur qui unit ses collections et qui a rendu son style reconnaissable dans le monde entier, mais ajoute une atmosphère disco avec beaucoup de sphères stroboscopiques, entre des modèles fabriqués comme des zombies.

Des costumes de style savane aux vestes portées sur la tête, comme si le modèle en question était suspendu à une béquille invisible, en passant par les draperies, les volumes, les estampes arlequin mélangées à des détails baroques, des rayures, des accessoires, des épaulettes, les détails faits avec des vis et des boulons. Si quelque chose de fou était attendu, Vivienne n'a pas déçu et a une nouvelle fois fait comprendre que la créativité et la capacité de sortir des sentiers battus dans le secteur de la mode restaient essentielles au succès de sa femme. travail.

Le défilé Comme des Garçons

Ne vous fiez pas à leur nom, cette marque est japonaise! la le style est éclectique et très moderne, les inspirations pour les collections sont toujours conceptuelles, il ne fait aucun doute que son podium est l’un des plus attendus.

Si le centre du surréalisme se développe derrière le désir de ne pas utiliser la raison et de laisser la pensée libre de s'exprimer sans aucune contrainte esthétique et morale, Rey Kawakubo, une fois de plus, il réussit à le faire et à présenter à Paris quelque chose qui dépasse le concept de défilé de mode.

Il suffit de dire que derrière la première image rappelée pour le défilé Comme des garçons, se trouve le tableau de Le dressing de la mariée de Max Ernst, que Kawakubo réinterprète en donnant une première impression à ce qui sera le leitmotiv de toute la collection.

L'idée de beauté et d'inutilité est loin, mais au lieu de cela, ce dualisme qui distingue notre temps et qui voit la poésie et la terreur, l'espoir et le renoncement est proche. Une photographie du manque de points de référence, même dans la mode, qui ne doit pas nécessairement plier à la logique du marché. Et c'est ce que Comme Des Garçons a toujours fait, pas pour rien ses représentations sont considérées comme de véritables œuvres d'art.

Le défilé de mode Nina Ricci

Une maison de mode extrêmement féminine, appréciée sans surprise par tant d’actrices qui montrent souvent les créations de la marque sur le tapis rouge. De plus, celles de Nina Ricci sont des vêtements nés pour tomber amoureux.

Une féminité moderne et fraîche, sans fioritures, minimale mais avec du caractère et sans dénaturer ce qui a toujours représenté et représente la marque Nina Ricci. C'est ce qu'il a proposé Guillaume Henry pour la collection SS 2016: des vêtements ultra-féminins, tels que des robes fourreau, des jupes jusqu'aux genoux, mais aussi des vestes et des poussières réinterprétés avec des tissus aux tons poudrés, maintena

Vidéo:


Menu