Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Douleur menstruelle: guérir avec nutrition

Douleur menstruelle: guérir avec nutrition: menstruelle

Les douleurs menstruelles sont un trouble répandu dans la population féminine. Mais de quoi dépendent-ils vraiment? Le Dr Menon explique comment on peut parfois les éliminer avec de la nourriture

Douleur menstruelle: guérir avec nutrition

La douleur menstruelle est un trouble qui affecte un pourcentage très élevé de femmes. Mais il est vrai que lealimentation cela affecte-t-il l'intensité de la douleur menstruelle? Y a-t-il des aliments qui peuvent les soulager? Nous avons posé cette question au médecin Fabiola Menon, Nutritionniste et spécialiste PNEI, qui, en plus de nous donner une réponse intéressante, nous ont donné à titre d'exemple le cas d'une fille:

Combien et comment la nourriture agit sur la douleur. En conversation avec Anna B. de Padoue:

J'ai toujours souffert de douleurs abdominales intenses qui commencent quelques jours avant la menstruation et se terminent à la fin du flux. Les analgésiques sont parfois efficaces, mais pas tous les mois de la même manière. Maintenant, le diagnostic, bien que pas certain, est de endométriose. Je me demande s'il est logique de subir une intervention chirurgicale et si je peux encore faire quelque chose de concret pour améliorer la qualité de ma vie à cette époque.

D'après les mots du docteur Fabiola Menon:

C’est un type de trouble si répandu dans la population féminine qu’il est presque acquis. Comme si l'avoir était quelque chose de normal et accepté, à l'exception du cas où la douleur ne se produit pas. Dommage, c'est exactement le contraire. Ou plutôt, heureusement. La douleur menstruelle est, dans les cas les plus graves, une douleur atroce. Pas du tout loin de la douleur de l'accouchement. Fondamentalement, cela se traduit par une crampe qui se produit par intermittence, à une fréquence très élevée. La douleur est vraiment crampyparce que l’utérus est en fait un muscle. Fondamentalement, c'est une "chambre" formée de couches et de couches de fibres musculaires striées, tout comme nos muscles. Si vous y réfléchissez, c'est aussi évident: comment vous "dilater" pendant la grossesse et "rétrécir" après la grossesse si ce n'était pas un muscle? Mais revenons à l’anatomie, ajoutant que, dans la partie intérieure, la chambre est recouverte d’une couche de muqueuse appelée endometrium. Mais l'endomètre a très peu à voir avec l'endométriose, en ce sens que la douleur provient directement de la partie musculaire, ce qui, en se contractant, génère même une douleur très intense. Souvent avec le besoin de pousser, comme dans les contractions de naissance, ce qui conduit inévitablement à pousser. C'est une information musculaire, à mon avis, très importante, qui n'est pas très répandue, qui sait pourquoi. Si elle était généralisée, cela aiderait les femmes à mieux vivre leur féminité et leur fertilité, en évitant de les contrarier dans le désir d'une ménopause considérée comme l'ancre du salut. S'il est vrai que l'utérus est un muscle, il est également vrai qu'il produit des crampes. Et tout le monde sait que les crampes sont bien gérées par le magnésium. Cependant, cela ne signifie pas + magnésium = zéro crampes, parce que ce serait trop facile (et beau, j'ajoute), mais cela signifie que des douleurs crampes apparaissent chez les femmes qui ont un déséquilibre en magnésium perturbé.

Non valable pour tous, mais il est hors de doute que cela est vrai pour beaucoup. la trouble métabolique (appelés troubles du métabolisme) du magnésium génère, selon les cas, deux types de douleur: l’une est la crampe classique, qui peut se produire dans n’importe quelle partie du corps contenant des muscles, y compris l’utérus, douleur névralgiquecomme un éclair, quelque chose de subtil et de perçant qui rayonne d'un point à un autre. Difficile d'imaginer ce que le pire des deux pourrait être, ils sont si déchirants

Eh bien, les femmes qui souffrent de dysmétabolisme au magnésium ont une vie difficile. Tellement plus difficile en proportion de la désinformationparce que, s’ils étaient informés, beaucoup de choses pourraient faire à "leur petit", quelque chose pour atténuer leurs problèmes et les rendre, au moins, acceptables.

Lait et dérivés

Ils représentent les aliments qui interfèrent le plus, absolument, avec le métabolisme du magnésium, précisément en raison d’une influence négative sur l’équilibre du calcium interne, qui a ensuite une récidive, puis sur l’image de magnésium. L'élimination de ces aliments a une influence extrêmement positive sur les douleurs féminines, les soulageant dans les cas les plus graves et les supprimant dans les cas les plus bénins. Notamment, l’influence extrêmement positive sur le soulagement de la douleur qui se produit pendant la phase ovulatoire a même été ressentie par certaines femmes comme étant plus douloureuse que la phase menstruelle.

homéopathie

Si, dans les cas les plus graves, cela n'était pas satisfaisant et / ou suffisant, une solution exceptionnellement efficace est certainement trouvée danshoméopathe. Quoi qu’il en dise, il a plus d’outils que le gynécologue face à la douleur menstruelle. Non seulement il dispose de plus d'outils, mais ils sont aussi plus efficaces. Tellement efficace qu'il trouve souvent la solution.

Pour en revenir à l'affaire de la dame, pour répondre pleinement à sa question, il manque encore une partie: il est logique de subirla chirurgie? En d'autres termes, est-ce que c'est décisif? La réponse est non. Après une période initiale de calme apparent la douleur revient en grande charge. Pour des raisons évidentes: la chirurgie n'affecte pas la cause de la douleur, mais ses effets. Une des conséquences de cette souffrance de l’utérus est une inflammation générale de l’abdomen générant une sorte de dépôt mucilagineux sur l’utérus (partie externe), les ovaires, le péritoine, l’intestin. Une sorte de voile qui recouvre tout et que le chirurgien, avec une patience laborieuse, se détache et enlève. Il est vrai qu'il nettoie tout, mais si la cause du mal demeure, tout revient comme avant à court terme.

J'ai un nouveau souvenir d'une belle jeune femme qui est venue me voir après avoir subi trois interventions chirurgicales, qui ont toutes été des résultats inutiles. Ils lui ont offert le quatrième. Actuellement, c'est un lointain souvenir pour elle. Peut-être même plus un souvenir. Sa photo a radicalement changé depuis qu'il a changé de façon de manger: la nutrition a une influence déterminante sur le niveau de santé en général. Et sous la douleur, peu importe ce que et où que ce soit, en particulier. La nourritureJe ne cesserai jamais de le dire agit comme une drogue: le mauvais aliment génère de la douleur ou exacerbe une douleur déjà présente, le bon aliment est capable de résoudre une douleur ou de soulager considérablement un état douloureux chronique. Quand vous avez un malaise général, chronique depuis des années, où vous avez tout essayé et plus encore, avant de passer à la démission totale, il est bon d'aller chercher le nutritionniste. La douleur aiguë fait généralement partie de la mémoire.

Vidéo: Comment soulager les douleurs menstruelles avec ces 8 conseils pour éviter les douleurs menstruelles


Menu