Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Un œuf aujourd'hui ou un poulet demain? La réponse nous dit qui nous sommes

Un œuf aujourd'hui ou un poulet demain? La réponse nous dit qui nous sommes: demain

Pourquoi préférons-nous un choix plutôt qu'un autre? Quels sont les mécanismes qui nous mènent à l'œuf ou à la poule, et quel genre de personnes choisissons-nous l'un plutôt que l'autre? La réponse est une étude menée par une équipe de chercheurs de Padoue

Un Ĺ“uf aujourd'hui ou un poulet demain?

"Mieux vaut un oeuf aujourd'hui ou un poulet demain?". Pourquoi préférons-nous un choix plutôt qu'un autre? Quels sont les mécanismes qui nous mènent à l'œuf ou à la poule, e quel genre de personnes nous sommes si nous choisissons l'un plutôt que l'autre? La réponse est une étude menée par une équipe de chercheurs de Padoue et publiée dans Neuroimage. "Notre étude montre que la manière de répondre à cette question, et donc l'approche que nous adoptons pour obtenir une récompense, repose sur une base évolutive et explique beaucoup de choses sur notre situation", rapporte Giorgia Cona, chercheuse au département de psychologie générale de l'université de Padoue. En résumé, il s’est avéré que ceux qui ont une plus grande maîtrise de soi, préférant attendre une récompense plus importante, sont plus intelligents, a plus de mémoire verbale, prouesse physique et personnalité plus positive.

"Nous avons appliqué un algorithme généralement utilisé en économie et en ingénierie, l'approche d'optimisation de Pareto - précise le savant - identifier s'il existe des compromis, c'est-à-dire des compromis, entre différentes fonctions cognitives, caractéristiques de la personnalité et comportements. Nous avons identifié que ces compromis sont associés

à l'approche de la récompense et de la maîtrise de soi. Ces traits semblent expliquer une constellation de caractéristiques des individus, dans de nombreux autres domaines ".

Les chercheurs ont analysé les données de plus de 1200 personnes impliquées dans le projet Human Connectome, en prenant en compte des mesures liées à différentes fonctions cognitives, traits de personnalité et comportements, ainsi que des variables cérébrales fonctionnelles et structurelles. "Il s'est avéré que, parmi les 300 combinaisons possibles de traits, le seul qui contienne les données d'individus à être significativement réparties dans un triangle dans l'espace cartésien est celui déterminé par deux mesures de la tâche d'escompte de délai, tâche qui évalue la préférence à un individu de choisir entre une récompense immédiate mais plus petite (par exemple 100 dollars maintenant) et une récompense différée mais plus importante (par exemple 200 euros par mois)"explique Loren Kocillari, une des signataires de la recherche.

Les érudits ont donc identifié trois archétypes aux trois sommets du triangle, qui correspondent à trois styles de préférences différents: le premier archétype identifie les individus avec une préférence stable pour des récompenses plus importantes, bien que différées. la second identifie les personnes qui ont tendance à préférer les récompenses immédiates, même les plus petites. Enfin le troisième archétype correspond à une approche plus flexible, à savoir une préférence pour les récompenses différées uniquement si elles sont très volumineuses. "La prochaine étape consistait à identifier d’autres caractéristiques qualifiant les trois archétypes ", poursuit Maurizio Corbetta, directeur du centre de neurosciences Padoue de l’université vénitienne.

"Les analyses - explique - ont montré que chacun des archétypes possède des caractéristiques associées à la personnalité, aux fonctions cognitives, aux habitudes et aux structures cérébrales. Il est intéressant de noter que les personnes qui sont en mesure d’attendre une récompense plus importante (qui ont donc un meilleur contrôle de soi) ont un niveau plus élevé d’intelligence, de mémoire verbale et de capacités spatiales; ils ont de meilleures capacités et prouesses physiques, un plus haut niveau socio-économique et culturel, ils ont des caractéristiques de personnalité plus positives et un plus grand bien-être et une plus grande satisfaction dans la vie, ainsi qu'un plus grand volume de matière gris ».

Au contraire, "les individus qui ont tendance à toujours choisir la récompense immédiate ont des performances cognitives plus faibles, des niveaux d'agressivité, d'hostilité et de stress plus élevés - continue Corbetta - un indice de masse corporelle plus élevé, un niveau socio-économique inférieur, font un plus grand usage de drogues et ont un volume cérébral plus faible. En outre, les analyses de connectivité cérébrale fonctionnelle montrent qu'une amélioration de la maîtrise de soi se traduit par une régulation plus forte entre les zones corticales liées au contrôle et les zones limbiques et para-limbiques classiquement associées au plaisir. Enfin, nous avons montré comment ce trait est peu déterminé par la génétique mais influencé par l’environnement et donc par la sélection culturelle ". L'étude montre également comment ces différences entre les individus dans l'approche de la récompense ne sont pas déterminées génétiquement, mais semblent être influencées par l'environnement et par des facteurs culturels et peuvent être observées chez différentes races et groupes ethniques.

Les indications contenues dans ce site ne sont pas destinées et ne doivent en aucun cas remplacer la relation directe entre les professionnels de la santé et le lecteur. Il est donc conseillé de toujours consulter votre médecin et / ou vos spécialistes. Avertissement "

Vidéo: UN REPAS DIFFICILE Vlog de Maman


Menu