Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Intolérances alimentaires: sera-ce la faute de la psyché?

La relation entre la nourriture et les émotions a toujours fait l'objet d'études et tout le monde connaît la relation étroite qui existe entre le système gastro-intestinal et le cerveau. Que les nouvelles intolérances dépendent donc de notre tête?

Intolérances alimentaires, problème réel ou suggestion?

Environ 8% des enfants et 2% de la population adulte souffrent de "réactions indésirables à un ou plusieurs aliments" qui se manifestent avec des symptômes de type gastro-intestinale, dire c'est l'Istituto Superiore di Sanità, ce qui montre qu'il s'agit d'un phénomène en croissance constante dans le monde entier.

Il n’est pas difficile de remarquer comment ces intolérances alimentaires, presque totalement inconnues il ya presque trente ans, infectent un nombre croissant de personnes. Les mêmes supermarchés se préparent à offrir à leurs clients aliments sélectionnés pour les différents types de régimes, des aliments sans gluten aux produits sans lactose, en passant par le lait hautement digestible, le plus souvent des produits pas très chers.

Mais d'où viennent ces intolérances? Si de nombreux médecins donnent à notre système digestif la responsabilité de ne pas être en mesure de "gérer" certains aliments, d'autres émettent l'hypothèse que le conflit entre ce que nous ingérons et notre corps est purement lié à nos émotions.

Diverses études ont en effet montré le lien étroit qui existe entre l’esprit et le corps, et surtout entre l’esprit et le système gastro-intestinalqui, sans surprise, traite de la production de ces substances psychoactives, telles que les opiacés, les analgésiques et les sédatifs (tels que la sérotonine et la dopamine), qui servent à réguler l'humeur, le sommeil, la sexualité et appétit.

Francesco Bottaccioli, président d'honneur du Société italienne de psycho-neuro-endocrinologie-immunologie, il a abordé le sujet en expliquant exactement en quoi consiste sa spécialisation "C’est une discipline qui met en corrélation corps-esprit et selon lequel tous les symptômes partent de la psyché"il explique."Il ne fait aucun doute que l'un stress émotionnel continu, la dépression, l'anxiété et tous les déséquilibres émotionnels peuvent altérer l'activité du système immunitaire et le rendre plus réactif aux substances qui devraient être inoffensives"continue Bottaccioli.

C’est à partir de là que l’on explique pourquoi un aliment qui jusqu’à peu de temps auparavant ne posait aucun problème des troubles de nature diverse tels que intolérances alimentaires "La communication entre notre cerveau intestinal et celui de la tête est continue et bidirectionnelle"Le médecin conclut. Mais à quoi sont associées les différentes intolérances alimentaires?

  • INTOLERANCE AU GLUTEN - Ceux qui dĂ©veloppent ce type de problème ont gĂ©nĂ©ralement des difficultĂ©s relationnelles et souffrent d'insĂ©curitĂ©. FrĂ©quemment, c’est une personne qui ne se sent pas prise au sĂ©rieux, qui se croit "transparente" pour ceux qui l’entourent, et ce genre de trouble l’oblige Ă  changer de nutrition par rapport Ă  la masse, retrouvant ainsi le centre de l’attention..
  • INTOLÉRANCE AU LACTOSE - Elle est Ă©troitement liĂ©e Ă  la relation avec la figure maternelle et Ă©merge Ă  la fois s’il s’agit d’une mère anxieuse et trop prĂ©sente et que l’on souffre pour une mère absente. En fait, le lait est l'aliment qui apporte directement ce chiffre. Par consĂ©quent, si ce type d'intolĂ©rance apparaĂ®t Ă  l'âge adulte, il peut exprimer un conflit non rĂ©solu.
  • INTOLERANCE AUX POMMES - Elle se manifeste par un gonflement et des crampes abdominaux et se dĂ©veloppe gĂ©nĂ©ralement chez les personnes très disponibles pour les autres, prĂŞtes Ă  endurer jusqu'Ă  ce qu'elles explosent toutes ensemble. Ce fruit, qui a toujours Ă©tĂ© associĂ© au pĂ©chĂ© originel et Ă  la culpabilitĂ©, devient un aliment mal tolĂ©rĂ© par ceux qui, après avoir "Ă©clatĂ©" de colère, se sentent mal Ă  propos de ce qui s'est passĂ©.
  • INTOLÉRANCE AUX TOMATES - MĂŞme dans ce cas, le dĂ©nominateur commun de ceux qui en souffrent est prĂ©cisĂ©ment la colère, qui a toujours Ă©tĂ© identifiĂ©e comme rouge, comme la tomate et le piment. Ceux qui ont tendance Ă  accumuler de la colère prĂ©fèrent souvent ces deux aliments, en consommant des quantitĂ©s disproportionnĂ©es. De lĂ , l'intolĂ©rance devient inĂ©vitable.
  • INTOLÉRANCE Ă€ PERSIL - Typique des personnes particulièrement serviables et responsables, toujours prĂŞtes Ă  mettre de cĂ´tĂ© leurs besoins pour ceux de l’autre, pour ainsi dire, ceux qui ne savent jamais comment dire non et se laisser envahir continuellement.
  • INTOLÉRANCE AU CHOCOLAT - Cette nourriture a toujours Ă©tĂ© liĂ©e au sexe et aux plaisirs de la vie. Ainsi, ceux qui ont tendance Ă  rĂ©primer cet aspect dans leur vie quotidienne consomment souvent du chocolat et dĂ©veloppent Ă©ventuellement l'intolĂ©rance.
  • INTOLÉRANCE AU CAFÉ - De plus, ce produit est liĂ© Ă  la sensation de plaisir; nous l’accordons en fait immĂ©diatement après le dĂ©jeuner ou lorsque nous prenons une pause avec des amis. C’est pourquoi cette intolĂ©rance est typique de ceux qui sont très stricts et intransigeants envers eux-mĂŞmes, au point de ne pas mĂŞme s’accorder une pause. avec des collègues. Cela se produit gĂ©nĂ©ralement chez des personnes très rigides avec un grand sens du devoir et de la responsabilitĂ©.

Les indications contenues dans ce site ne sont pas destinées et ne doivent en aucun cas remplacer la relation directe entre les professionnels de la santé et le lecteur. Il est donc conseillé de toujours consulter votre médecin et / ou vos spécialistes. Avertissement "

Vidéo: Die 5 Biologischen Naturgesetze - Die Dokumentation


Menu