Un Site Populaire Pour Les Femmes Modernes, Ce Qui Contribuera À Une Femme Sovoyu Changer La Vie Pour Le Mieux

Blogueurs de mode: Greta Miliani de In Moda Veritas

Une nouvelle interview avec une blogueuse de mode locale: une conversation avec la blogueuse Greta Milani de In Moda Veritas

Édité par Chiara Dal Ben
Greta est un blogueur de mode. Si vous cliquez sur inmodaveritas.com, vous ne trouverez pas de vêtements. Vous trouverez sur le blog d’une jeune fille qui étudie pour devenir journaliste et qui se passionne pour la monde de la mode.
Vous pouvez la rencontrer à Rome, où elle a fréquenté un Master, à Pise, sa ville natale, et à Florence, où elle effectue actuellement un stage à Polimoda (là où j'ai suivi un Master).
Les deux blogueurs de longue date, nous nous sommes rencontrés il y a quelques années lorsque le boom de blogging de mode - comme on le comprend aujourd’hui - c’était très loin et nous partagions notre passion pour la mode simplement en écrivant sur un blog.
LIRE LES AUTRES INTERVIEWS DE FASHION BLOGGERS
Voici comment il a répondu à mes questions:
1 Greta, peux-tu nous parler un peu de toi?
J'ai 23 ans, je vis à Pise, ma ville natale, mais pour des raisons d'études, je vis à Rome et à Florence. À Florence, j'étudie la communication, les médias et le journalisme, alors qu'à Rome, j'ai suivi et récemment terminé une maîtrise en communication et journalisme de mode. Grâce à cette dernière expérience, j'ai été choisi pour un stage à l'institut de mode et de design de Florence, POLIMODA.
L'Ă©criture et la mode sont les deux seules choses dans lesquelles je m'applique et auxquelles je me consacre constamment, car elles me procurent une grande satisfaction. Mon plus grand rĂŞve serait de devenir journaliste de mode mais si je ne peux pas le faire, j'aimerais travailler dans un bureau de presse.
Je suis un graphomane sans espoir: j'écris partout, même sur les mains lorsque je n'ai pas mon journal ou mon téléphone portable avec moi. Je m'occupe de tout: idées pour le blog, pensées, opinions, vêtements que je vois dans les magasins.
La mode est une passion que je cultive depuis des années. J'essaie d'être toujours à jour et pour cela, je lis des journaux, des magazines, je regarde des programmes télévisés et je vis en direct sur le Web. Je collectionne des magazines de mode, que j’essaie en vain de ranger sur les étagères de la salle, puisqu’elles ont pris la relève et sont empilées sur la table de nuit ou placées avec les livres de l’université.
LISEZ NOTRE BLOGUE DÉDIÉE AUX BLOGGERS DE LA MODE
J'adore les langues: j'étudie l'anglais à l'école primaire, alors que j'ai commencé le français il y a quelques mois, une langue que je considère comme importante si vous voulez travailler dans la mode. J'aime voyager; J'ai un peu vu le monde entier et mes prochaines destinations seront le Japon, l'Australie et la côte ouest américaine.
Comme toute femme, je suis un maniaque du shopping, surtout chaussures. Chaque fois que j'entre dans un magasin avec l'idée d'acheter quelque chose, je sors rapidement avec une paire de chaussures. Ma mère me déteste et me menace: dans ma chambre, nous commençons à nous serrer: ou moi ou les chaussures.
2 Yours est un blog de mode mais ce n'est pas un blog de vĂŞtements: que peut-on trouver dans "In moda veritas"?
Dans Moda Veritas, je parle de la mode à 360°: collections, présentations, défilés de mode, nouveaux produits, événements de mode, mais aussi des actualités plus techniques et thématiques, telles que des campagnes caritatives organisées par les marques, des changements dans la direction créative de la maison, jusqu’à à des nouvelles plus personnelles, telles que mes derniers achats et mes conseils mode & beauté!

3 Vous êtes un blogueur depuis de nombreuses années, bien avant l’apparition du phénomène des blogueuses de mode. Quel a été votre parcours en tant que blogueur et qu'est-ce qui a changé maintenant par rapport à il y a quelques années?
J'ai commencé à bloguer en 2005. À l'époque, mon blog était personnel et je m'occupais principalement de sujets liés à ma vie privée. De 2005 à 2008, j'ai ouvert et fermé plusieurs blogs sur autant de plateformes, telles que blogger, splinder, wordpress. Entre 2008 et 2009, grâce au bouche à oreille avec des «amis» de la blogosphère, j'ai rejoint shopaholiche.com, un blog sur lequel un groupe de filles a publié ses derniers achats, indiquant les prix, les marques, etc. Grâce à cette expérience, j'ai commencé à développer l'idée de pouvoir combiner mes deux passions - mode et écriture - grâce au blog. J'ai donc pris une sorte d'année sabbatique et j'ai regardé autour de moi. En décembre dernier, j'ai décidé qu'il était temps de revenir dans le jeu et j'ai finalement ouvert inmodaveritas.com.
4 Pour vous qui étudiez pour devenir journaliste, le blog est une bonne vitrine à vous faire savoir. Qu'est-ce que cela représente pour vous?
Le blog, tel que je le conçois, est avant tout un exercice d'écriture. J'essaie toujours de rédiger mes articles de manière claire, concise et captivante, en essayant - dans le cas des articles concernant les nouvelles du monde de la mode - de les écrire de manière journalistique. Je choisis donc des titres qui, à mon avis, attirent l’attention et qui contiennent en même temps l’actualité principale, j’écris de courtes périodes, j’essaie de ne pas émettre trop de jugements, mais plutôt de stimuler l’opinion des autres.
5 Que pensez-vous du phénomène des blogueurs en Italie? Pensez-vous que cela peut vraiment devenir un travail?
Il est actuellement hors de contrôle, mais je pense qu'avec le temps, il y aura un équilibre. Je crois que, comme toutes choses dans la nature, seuls les blogs les plus attrayants et les plus réussis survivront dans le magnum marin de la blogosphère. Cependant, je ne suis pas aussi radical que beaucoup et je ne pense pas que le phénomène des blogueurs soit voué à s'atténuer. Le blog est un média que de plus en plus d'entreprises, même dans le secteur de la mode, apprennent à connaître et à utiliser pour mieux faire comprendre la promotion et la vente de produits et services. Je suis donc fermement convaincu que si quelqu'un s'engage et consacre des heures et des sacrifices à son blog, demain, il pourra réellement trouver du travail grâce à cet outil. Je me souhaite tout d’abord!
6 En parlant de toi... tu n'as pas de blog de tenue mais tu es une fashion girl: comment définis-tu ton style?
Mon style est casual chic. Je suis très classique... Je n'ai pas un style excentrique et fou. J'aime beaucoup les articles basiques comme les t-shirts, les chemises ou les chemises skinny pour combiner des vêtements et des détails forts, comme les blazers pour hommes (pour lesquels je deviens fou) ou les hauts talons. Et puis maxi sacs, écharpes et chapeaux.
7 Quels sont les éléments indispensables que, selon vous, nous devons avoir dans le placard pour cet hiver 2011?
Trois mots: noir, dentelle et paillettes. Un vêtement noir, comme la robe fourreau intemporelle, est un passe-partout. Il suffit d’ajouter les bons accessoires et il convient à toutes les occasions et à toute heure du jour.
Puis un morceau de dentelle. Qu'il s'agisse d'une mini-robe, d'une paire de chaussures ou d'un chemisier, la dentelle va beaucoup cette année et convient aux soirées les plus glamour.
Enfin, scintille, scintille, scintille, sur les chaussures, les robes et les sacs, pour faire briller toutes les occasions. Juste un détail et même le plus anonyme des regards, il brille instantanément avec sa propre lumière.
8 En dehors de la mode, de quoi est faite ta vie?
Je suis une fille très simple. J'ai l'université qui m'occupe la majeure partie de la journée. Je suis aussi un type très sociable, alors j'aime être avec des amis, en famille ou entre amis, organiser des dîners, des soirées ou des apéritifs. Comme je le disais, j'adore faire du shopping et je ne crains pas d'aller en ville avec mes amis les plus proches. Enfin, j'aime beaucoup me détendre en écoutant de la musique ou en lisant un bon livre, surtout en hiver, lorsque je me pelotonne sur le canapé ou sous les couvertures en sirotant un thé ou un chocolat chaud. Ce dernier est une sorte de rituel d’hiver que j’ai avec ma mère depuis des années. Nous l’aimons beaucoup et réchauffons nos cœurs.
9 Quel livre as-tu sur ta table de chevet?
En plus de la pile infinie de magazines, il y a "Passione Italia" de Fabiana Romano. Mme Romano était mon enseignante à la maîtrise en communication et journalisme de mode de Rome et son livre contient une série d'entretiens avec des personnages italiens importants mais inconnus, des pères et des défenseurs de ce qui est aujourd'hui fabriqué en Italie. De son livre émerge tout l'amour inconditionnel qu'il a pour notre pays. Enfin un texte dans lequel justice est faite à l'Italie et à ses enfants talentueux.
10 Quels sont vos prochains projets concernant le blog et votre travail?
J'espère que le blog continue de croître et que cela me donne l'occasion de travailler avec des entreprises ou des personnes du secteur. Grâce au blog, je suis en contact avec des réalités, des initiatives et des événements qui, autrement, me resteraient inconnus. J'espère donc continuer à élargir mes horizons. En ce qui concerne mon travail, j’espère que le stage que je commencerai prochainement n’est que le premier d’une longue série de possibilités. Grâce à cette expérience, j’espère pouvoir trouver du travail dans la mode et enfin mettre en pratique tout ce que j’ai étudié jusqu’à présent.

Vidéo:


Menu